Avion immobilisé pendant 6 heures à Ottawa : Air Transat s'explique

Avion immobilisé pendant 6 heures à Ottawa : Air Transat s'explique

Des passagers d'un vol d'Air Transat en provenance de Bruxelles ont été coincés pendant six heures lundi à Ottawa après que l'avion ait été redirigé vers la capitale en raison des forts orages qui s'abattaient alors sur Montréal. Et il n'était pas seul : c'est au total une trentaine d'appareils qui ont du se poser à Ottawa, causant ainsi congestion et engorgement du petit aéroport.

"À la suite des orages violents survenus à Montréal en fin de journée hier, certains de nos vols en provenance de l’Europe et du Sud ont dû être déroutés vers d’autres aéroports. Cette situation exceptionnelle et hors de notre contrôle a malheureusement causé des délais de plusieurs heures pour nos passagers", a déclaré Debbie Cabana, porte-parole de Transat.

"Près de 30 appareils, de plusieurs compagnies aériennes incluant Air Transat, ont été déroutés vers Ottawa en fin d’après-midi, créant ainsi un achalandage exceptionnel. Le personnel de l’aéroport d’Ottawa n’a donc pas été en mesure de nous fournir des passerelles ou escaliers qui auraient permis à nos passagers de quitter nos appareils pris au sol, et à l’appareil en provenance de Bruxelles d’être ravitaillé en eau potable, celle-ci étant épuisée à la fin du vol", a poursuivi la porte-parole.

Plusieurs des passagers coincés à bord de l'appareil ont affirmé ne pas être en mesure de descendre après l'atterissage, malgré la chaleur intense qui sévissait tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de la cabine. En effet, la climatisation a dû être arrêtée en raison du manque de carburant.

Les délais ayant affecté les passagers d'Air Transat hier ont donc principalement été causés par la congestion sur la rampe de l’aéroport d’Ottawa ainsi que les délais de ravitaillement en carburant des appareils déroutés. Le manque de carburant dans l’appareil effectuant le vol TS157 explique aussi l’absence de climatisation à bord pendant un certain moment.

"Nous sommes sincèrement désolés des inconvénients que cette situation hors de notre contrôle a pu causer à nos passagers", a conclu Transat.