Des crimes violents provoquent un couvre-feu au Honduras

05-12-2017 16:27

Le portail voyage.gc.ca a émis une alerte à l'intention des vacanciers ayant prévu se rendre au Honduras, les incitant à éviter les régions de Chamelecón, Choloma et Cofradía en raison de la croissance fulgurante de crimes violents au cours des dernières semaines.

Selon le gouvernement canadien, le taux de meurtres y serait à un paroxysme jusqu'ici jamais vu, notamment en raison des gangs de rues qui y sévissent sans relâche.

Les trois régions se chevauchent et sont situées à environ 45 minutes les unes des autres dans la partie occidentale du Honduras, en bordure de la frontière guatémaltèque. Elles font actuellement l'objet d'un couvre-feu obligatoire de 20h à 5h jusqu'au 11 décembre.

Il faut savoir que les régions plus touristiques du Roatan et Trujillo, fréquentées par beaucoup de voyageurs nord-américains, ne sont affectées ni par cette alerte ni par le couvre-feu.

Cependant, les voyageurs devraient faire preuve d'une grande prudence à La Ceiba, surtout une fois la nuit tombée, puisque les kidnappings et les vols sont monnaie courante sur les autoroutes environnantes.

Pour tous les détails, cliquez ici.

Vous désirez commenter ?