Atout France forme sur le tourisme de mémoire

L’exposition L’ARMÉE DE LAINE WOOL WAR ONE, qui se tiendra aux Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 7 janvier prochain, souligne l’importance de l’engagement international lors de la Grande Guerre, dont celui du Canada et de Terre-Neuve en France.

À l’occasion du vernissage (10 novembre), Atout France a organisé dans ses bureaux une formation professionnelle devant 12 représentants de tour-opérateurs et agences de voyages spécialistes du tourisme de mémoire avec François Bergez, directeur de Somme Tourisme et représentant de la Mission Centenaire 14-18.

Il était accompagné de l’historien Mourad Djebabla-Brun, qui a publié plusieurs ouvrages sur l’engagement canadien lors de ce conflit.

Mabformation[1].jpg

Les participants ont ainsi pu découvrir l’importance des sites de mémoire de la première guerre mondiale qui reçoivent annuellement plus de 6 millions de visiteurs. Parmi ceux-ci, mentionnons les sites canadiens soit :

  • Le Cimetière communal de Wimereux
  • Le Cimetière britannique de Cabaret-Rouge
  • Le Lieux historique National du Canada de la Crête-de-Vimy
  • Zivy &Lichfield (cratères)
  • Mémorial Terre-Neuvien de Manchy-le-Preux
  • Mémorial Terre-Neuvien de Beaumont Hamel
  • Mémorial Canadien de Courcelette
  • Mémorial canadien du Quesnel

Nouveau : Centre d’accueil et d’éducation du Mémorial national du Canada à Vimy

En 2017, le Canada a célébré le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, un événement majeur dans l’histoire du Canada.

L’accomplissement couronnant des célébrations du centenaire a été le dévoilement du nouveau Centre d’accueil et d’éducation de Vimy (5 millions de dollars du gouvernement du Canada versés en 2013) à proximité du Mémorial canadien de Vimy en France – un projet d’Anciens Combattants Canada et de la Fondation Vimy.

Bien que le monument de Vimy suffise par sa splendeur, il est également offert aux visiteurs de découvrir pourquoi les Canadiens sont venus combattre et mourir là ; pourquoi Vimy reste un lieu spécial pour les Canadiens ; et comment Vimy, ainsi que d’autres batailles de la Première Guerre mondiale au cours de laquelle les Canadiens se sont battus, ont changé pour toujours le statut du Canada sur la scène mondiale. Le Centre d’accueil et d’éducation de Vimy répond à ces questions.

Le Canada et la Grande Guerre, rappel des principales dates

  • Septembre 1915 : Le Corps canadien est établi. Il constituait une grande partie des troupes de l'Empire britannique à la bataille de la Somme. Première implication du Front de l'Ouest dans le nord de la France et en Belgique.

  • 1916 : Bataille de la Somme:

  • 1er juillet : régiment Royal Terre-Neuvien à Beaumont Hamel (Newfoundland park)

  • Du 3 septembre au 18 novembre à Courcelette (Mémorial)

Avril 1917 : Les troupes canadiennes saisissent la crête de Vimy en Artois

Août 1918 : Ils prennent part aux combats de Lens, Cambrai et Amiens.

Une exposition à voir jusqu’au 7 janvier et un site pour comprendre

Les 780 petits soldats de laine seront présents au Pavillon de la Paix du Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’Au 7 janvier prochain.

L’œuvre présente 780 soldats en uniforme de dix-neuf des États engagés dans le conflit, alliés comme ennemis. Tous font écho au mouvement Tricot national, institué en France dès l’entrée en guerre par le président Raymond Poincaré, qui encourageait les femmes à tricoter des vêtements chauds pour leur frère, leur fils, leur mari ou leurs compatriotes partis au combat.

Atout France a mis en place en parallèle de cette exposition un site dédié à la Grande Guerre et un concours grand public :

http://ca.france.fr/fr/centenaire-grande-guerre-0

Vous désirez commenter ?